AGORADROIT

Conseils juridiques, discuter de droit, de culture générale, préparez le métier d'avocat : ce forum est le vôtre !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Liens Internet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vigile
Caporal-juris
Caporal-juris


Nombre de messages : 16
Localisation : Moselle 57
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Liens Internet   Jeu 12 Jan - 21:19

Bonjour,
Pouvez-vous me dire si les membres d'un forum peuvent mettre un lien internet d'une vidéo se trouvant sur un site d'hébergement gratuit comme "Zippividéos" par exemple afin que les membres du forum puissent voir cette vidéo.
Es-ce que le propriétaire de la vidéo peut exiger que je retire ce lien de mon forum ?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vigile.forumactif.com
Beccaria
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 294
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Liens Internet   Jeu 12 Jan - 21:27

Salut vigile !

Le lien ? A priori non puisque la vidéo est en libre accès. En revanche la vidéo en elle même est protégée par le droit d'auteur, une autorisation est nécessaire pour par exemple la placer sur un site !

_________________
Qui cherche la Vérité de l'homme, doit s'emparer de sa douleur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avocatprepa.forumactif.com/
vigile
Caporal-juris
Caporal-juris


Nombre de messages : 16
Localisation : Moselle 57
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Liens Internet   Jeu 12 Jan - 21:34

Merci pour la rapidité de votre réponse, mais il me faudrait une réponse sûr à 100% car la personne me parle de saisir la CNIL si je ne retire pas le lien de mon forum.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vigile.forumactif.com
Beccaria
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 294
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Liens Internet   Jeu 12 Jan - 21:57

Voici les oeuvres protégées :

Art. L. 112-1. Les dispositions du présent code protègent les droits des auteurs sur toutes les oeuvres de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination.

T.com. Paris ,15 oct. 2004, Conex c/ Tracing Server, Les programmes sources et les codes sources s’analysent comme étant des œuvre de l’esprit, et sont de ce fait protégeables.
Atari / Valadon Automation et autres, C.Cass., Assemblée plénière, 7 mars 1986.
Williams Electronics / Jeutel, Claudie P., C.Cass., Ass. plénière, 7 mars 1986.
Un logiciel de jeu vidéo, dés lors qu'il est original, est protégé par le droit d'auteur.
L'Expansion industrielle / Coprosa, C.Cass., 1ère ch. civile, 2 mai 1989, DIT 1990/2, p. 38, note Ph. Gaudrat.
Un travail de compilation d'informations n'est pas protégé en soi par le droit d'auteur. L'effort de recherche et la composition nouvelle ne suffisent pas pour prétendre à la protection ; le texte ou la forme graphique doit comporter un apport intellectuel de l'auteur caractérisant une création originale.

TGI Paris, 6 mars 2001, Vincent N., Sté I-Deal c/ SA Mixad, Patrick T., Christophe T., SA France Télécom Hébergement et SA Air France
Exemple d'originalité d'un logiciel : " Ce logiciel est original tant par ses fonctionnalités que par son architecture technique et sa programmation. ". Legalis.net, sept. 2001, p. 117 ; Brève legalis.net

T.com. Paris, 9 février 1998, Cybion / Qualisteam
La création originale d'une présentation d'offre de service sur Internet est protégeable au titre du droit d'auteur.
TGI Paris, 8 oct. 1993, Fréderique B, Makar c/ Nicole B et l'APP.
"les polices de caractères peuvent constituer des logiciels et sont donc protégeables au titre de l'article L112-1".




Art. L.112-2. Sont considérés notamment comme oeuvres de l'esprit au sens du présent code :
1° Les livres, brochures et autres écrits littéraires, artistiques et scientifiques ;
2° Les conférences, allocutions, sermons, plaidoiries et autres oeuvres de même nature ;
3° Les oeuvres dramatiques ou dramatico-musicales ;
4° Les oeuvres chorégraphiques, les numéros et tours de cirque, les pantomimes, dont la mise en oeuvre est fixée par écrit ou autrement ;
5° Les compositions musicales avec ou sans paroles ;
6° Les oeuvres cinématographiques et autres oeuvres consistant dans des séquences animées d'images, sonorisées ou non, dénommées ensemble oeuvres audiovisuelles ;
7° Les oeuvres de dessin, de peinture, d'architecture, de sculpture, de gravure, de lithographie ;
8° Les oeuvres graphiques et typographiques ;
9° Les oeuvres photographiques et celles réalisées à l'aide de techniques analogues à la photographie ;
10° Les oeuvres des arts appliqués ;
11° Les illustrations, les cartes géographiques ;
12° Les plans, croquis et ouvrages plastiques relatifs à la géographie, à la topographie, à l'architecture et aux sciences ;
13° Les logiciels, y compris le matériel de conception préparatoire ;
14° Les créations des industries saisonnières de l'habillement et de la parure. Sont réputées industries saisonnières de l'habillement et de la parure les industries qui, en raison des exigences de la mode, renouvellent fréquemment la forme de leurs produits, et notamment la couture, la fourrure, la lingerie, la broderie, la mode, la chaussure, la ganterie, la maroquinerie, la fabrique de tissus de haute nouveauté ou spéciaux à la haute couture, les productions des paruriers et des bottiers et les fabriques de tissus d'ameublement.


CA Versailles, 9 oct.2003 Microsoft France c/ Synx Relief et autres, Concernant l’étendue de la protection : Une fonctionnalité de logiciel se définit comme la simple « mise en œuvre de la capacité d’un logiciel à effectuer une tâche précise » et ne peut de ce fait être qualifiée d’œuvre de l’esprit. Elle peut toutefois faire l’objet d’une protection par brevet.

TGI Paris, 3ème ch., 17 déc. 2002, Jean Dominique B., B.B.A. Architecture c/ Sotheby's France, Sotheby's International Realty
Les aménagements intérieurs peuvent être assimilés à des œuvres architecturales et bénéficier de la protection accordée par le présent code. Brève legalis.net.
CA Paris, 01 juin 1994, GPL Système, APP c/ Scomi, et autres
La documentation du logiciel peut être une œuvre de l'esprit protégeable à ce titre.
TGI Paris 4 oct. 1995, Mage c/ Pascal P.
Concernant un logiciel, les fonctionnalités en tant que telles ne sont pas protégeables ; seule la forme du programme peut être protégée si elle révèle un effort de personnalité de l'auteur.
CA Paris, 5 avr. 1993, CTL c/ Ippolis Informatique et MHB
Exemple d'un logiciel non protégé par le droit d'auteur, car non original, mais protégé par le biais de la concurrence parasitaire.



Art. L.112-3. Les auteurs de traductions, d'adaptations, transformations ou arrangements des oeuvres de l'esprit jouissent de la protection instituée par le présent code sans préjudice des droits de l'auteur de l'oeuvre originale. Il en est de même des auteurs d'anthologies ou de recueils d'oeuvres ou de données diverses, tels que les bases de données, qui, par le choix ou la disposition des matières, constituent des créations intellectuelles.
On entend par base de données un recueil d'oeuvres, de données ou d'autres éléments indépendants, disposés de manière systématique ou méthodique, et individuellement accessibles par des moyens électroniques ou par tout autre moyen.


Un recueil de logiciels du domaine public constitué selon des critères personnels est une anthologie susceptible de bénéficier de la protection du droit d'auteur. Sa commercialisation sans autorisation de l'auteur de l'anthologie est une contrefaçon.
TGI Lille,Ord. réf. ,11 juillet 2000, Association "Webvisio.com" c/ Jérôme D., Multimédia Assistance Internet
Est protégée par le présent code, la forme esthétique et l'architecture d'une base de donnée, indépendamment de son contenu.



Art. L. 112-4. Le titre d'une oeuvre de l'esprit, dès lors qu'il présente un caractère original, est protégé comme l'oeuvre elle-même.
Nul ne peut, même si l'oeuvre n'est plus protégée dans les termes des articles L. 123-1 à L. 123-3, utiliser ce titre pour individualiser une oeuvre du même genre, dans des conditions susceptibles de provoquer une confusion.

_________________
Qui cherche la Vérité de l'homme, doit s'emparer de sa douleur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avocatprepa.forumactif.com/
vigile
Caporal-juris
Caporal-juris


Nombre de messages : 16
Localisation : Moselle 57
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Liens Internet   Jeu 12 Jan - 22:24

Donc en clair, dois-je retirer le lien de mon forum ou puis-je le laisser ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vigile.forumactif.com
Agoradroit
Webmaster
Webmaster
avatar

Masculin Nombre de messages : 850
Age : 107
Localisation : France.
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Liens Internet   Ven 13 Jan - 23:54

Salut vigile !

Voici ce que dit le professeur Mireille Buydens à ce propos :

Faut-il demander l'autorisation du titulaire du site vers lequel on établit un lien hypertexte?

En général, le créateur de site peut établir un ou plusieurs lien(s) de son site pointant vers un autre site/une page particulière d’un site, qui eux-mêmes renverront certainement vers d’autres sites, et ainsi se tisse la Toile du réseau Internet.

On considère généralement que l'autorisation du site vers lequel on pointe l'hyperlien n'est en principe pas nécessaire. Deux justifications sont proposées: soit le lien hypertexte doit être considéré comme l'équivalent numérique d'une "note de bas de page", l'insertion d'une note de bas de page renvoyant à un ouvrage protégé par le droit d'auteur ne mettant pas en cause le droit d'auteur. Soit l'on considère que celui qui met un élément protégé par le droit d'auteur (un texte, une image etc.) sur Internet donne une licence implicite mais certaine autorisant le renvoi à cet élément (c'est-à-dire le site où il se trouve) par le biais d'un lien hypertexte, dans la mesure où l'établissement de liens hypertexte relève de la nature même d'Internet.

Mais, si l'on peut établir des hyperliens sans demander l'autorisation, il est par contre généralement admis que l'hyperlien doit renvoyer vers la première page du site. Autrement dit, on peut établir un lien "superficiel" (vers la page d'accueil), mais pas un lien "profond" (vers une page intérieure du site).



- Cas où l'établissement d'un hyperlien peut engager la responsabilité de celui qui établit le lien

Dans certains cas, l'établissement de l'hyperlien vers la page d'accueil du site pourra néanmoins poser problème et engager la responsabilité du créateur du site:

1- l'auteur d'une oeuvre reproduite sur le site vers lequel il est renvoyé ou le créateur du site lui-même pourra s'opposer au lien hypertexte s'il démontre que celui-ci porte atteinte à son droit moral, notamment à son droit au respect de son honneur ou de sa réputation (par exemple, parce que le lien hypertexte est fait depuis un site révisionniste, pornographique etc.);

2- le droit d'auteur pourra également être invoqué lorsque un élément original présenté dans un site sera reproduit de telle sorte qu'il semble que cet élément fasse partie du site qui pointe vers l'élément (on croit que telle photographie se trouve dans le site que l'on visite, mais en fait elle est sur un autre site appelé par un hypertexte). Dans un tel cas, le créateur du site pourra estimer que l'on réutilise une partie de son oeuvre (le site) pour créer une oeuvre seconde, ce qui exige en principe son accord.


3- le "metatag" du site ou le nom de domaine du site ne peut pas utiliser une marque déposée appartenant à autrui. Si tel est le cas, il pourra y avoir atteinte à la marque, et le titulaire de la marque pourra s'opposer à cet usage.

4- le producteur du site pourra s'opposer à ce que le lien hypertexte soit établi d'une manière telle qu'il en résulte un acte contraire aux usages honnêtes en matière commerciale au sens de l'article 93-94 de la loi du 14 juillet 1991 sur les pratiques du commerce ou une publicité interdite au sens de l'article 23 de cette même loi.

En application l'article 23 LPCC, le titulaire d'un site pourra par exemple selon nous s'opposer à ce qu'il soit renvoyé à son site par exemple dans le cadre d'un framing de telle sorte que le public soit induit en erreur sur le titulaire réel du site (art.23, 3° LPCC).

_________________
"Je ne suis ni Athénien, ni Grec, mais un Citoyen du monde." (Socrate)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avocatprepa.forumactif.com/
vigile
Caporal-juris
Caporal-juris


Nombre de messages : 16
Localisation : Moselle 57
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Liens Internet   Sam 14 Jan - 1:17

Merci beaucoup pour votre aide, c'est vraiment sympa ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vigile.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liens Internet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liens Internet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les liens internet du Kamina
» Configurer le pare-feu pour PG avec Norton Internet Security
» Ou acheter MAC sur Internet
» Christophe Ginisty:coordinateur stratégie Internet
» Internet, vecteur de changement, ou non

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGORADROIT :: Divers juris :: Aide juridique-
Sauter vers: